Histoire

Une première mouvementée

Cirque Zugolino

Le cirque Zugolino s’apprête à lever le rideau sur son nouveau spectacle consacré au monde imaginaire. Frederic, directeur du cirque, et ses artistes se préparent rigoureusement depuis des semaines en vue de la grande première. Mais au dernier moment, un incident menace de tout compromettre. 

Un roulement de tambour annonce le tour final. Le chapiteau est plongé dans l’obscurité, sans un bruit. Ces quelques fractions de secondes paraissent interminables pour Frederic. Peu à peu, tout le chapiteau s’illumine à nouveau. Frederic est tiré de sa transe par les applaudissements nourris de la foule. Les enfants ont des étoiles plein les yeux, tandis que le public reprend en chœur «une autre, une autre, une autre…»

Le visage crispé du directeur du cirque se détend. Il est heureux, même si la première semblait vouée à l’échec il y a quelques heures encore.

11 h 15. Trois heures avant le début de la première. Timo et Annina sont désespérés. Les légumes avec lesquels ils souhaitaient jongler ont disparu. C’est incompréhensible, tout était bien rangé jusqu’il y a peu.

Henry, le chuchoteur, arrive de l’écurie en courant: sa selle a disparu sans laisser de traces. Sans elle, impossible de faire son tour avec Clara, la jument. Hugo, le clown, tente de le calmer. Peine perdue: c’est la panique générale et Luisa, la cuisinière, assiste impuissante aux comportements hystériques des artistes dans le manège. Frederic est hors de lui: «Comment diable en est-on arrivé là?» Dépité, il insiste sur l’importance de faire attention à ses affaires.

C’est alors qu’il remarque l’absence de Roxy. L’acrobate est introuvable. Mais qu’est-ce qu’elle manigance encore? Cachée derrière le rideau, Roxy suit de loin le discours de Frederic. D’ordinaire impétueuse, elle est dans ses petits souliers… comment expliquer aux autres que leurs accessoires ont échappé à tout contrôle? Elle a bien tenté de les maîtriser, sans succès.

Perdue dans ses réflexions, Roxy ne remarque pas la tomate, le brocoli et la carotte qui se glissent discrètement sous le rideau, avant d’entamer une danse endiablée dans le manège. Timo et Annina restent bouché bée: comment leurs accessoires de jonglerie peuvent-ils flotter dans les airs? Et que sont ces bruits? Le brocoli parle-t-il vraiment au poivron?

Roxy est au pied du mur. Tête baissée, elle entre dans le manège et raconte à toute le monde que sa formule magique lui a complètement échappé: «Je voulais créer un numéro spectaculaire avec des plantes vivantes qui voltigent dans les airs avec moi. Ma grand-mère m’a appris une formule magique pour enchanter des objets, mais ce sont les légumes de Timo et Annina et la selle de Henry qui ont pris vie. J’ai dû me tromper quelque part.»

Frederic est rouge comme une tomate: «C’est le moins qu’on puisse dire Roxy!» Contrairement aux autres, Luisa garde son calme: elle a déjà une petite idée pour régler tout ça. Après quelques minutes dans la cuisine, elle revient avec une poignée d’herbes fraîches: «Du calme mes chéris. Je connais cette formule magique. Ce mélange d’herbes va ramener tous les objets dans leur état normal.»

Entre-temps, Hugo a retrouvé sa selle: elle galopait à toute allure dans le pré derrière le chapiteau. En un tournemain, Luisa projette les herbes sur les légumes et la selle, sous le regard ébahi de tous les artistes. Une lumière aveuglante apparaît, suivie d’un nuage de brume. C’est fini, tout est rentré dans l’ordre.

Lilly, danseuse de corde, n’en croit pas ses yeux: «Est-ce bien la réalité, ou est-ce que j’ai rêvé?» Luisa sourit: «A vous de décider. Allez mes chéris, tous en place!» Quelques instants plus tard, les visiteurs s’installent sous le chapiteau. Que le spectacle commence…

Ce site Web utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure utilisation possible de notre site. privacy statement

You are using an outdated browser. Please update your browser to view this website correctly: https://browsehappy.com/