Histoire

Marcel Skibba et sa passion du détail

Se concentrer. Se faire plaisir. Se réaliser encore et encore.

Le soleil brille sur la belle Saint-Moritz parée de sa robe blanche étincelante. Des paysages à couper le souffle et des personnalités inspirantes à perte de vue. Pour Marcel Skibba, c’est le lieu idéal pour travailler et se ressourcer en même temps: «Les nouvelles idées de recettes me viennent toujours quand je m’y attends le moins, par exemple sous la douche ou quand je me promène», explique le jeune chef ambitieux.

La cuisine est toute sa vie. Depuis toujours. Originaire de la Forêt-Noire, il a passé le plus clair de son enfance et de son adolescence dans l’auberge de ses parents. Aussi loin qu’il s’en souvienne, la gastronomie l’a toujours accompagné. Elle lui permet de montrer son vrai visage, celui d’un chef né pour cuisiner. «J’y mets tout mon cœur. A mes yeux, la cuisine n’est pas qu’un simple travail, elle coule dans mes veines.» Cela explique qu’il n’ait aucun véritable loisir sinon son métier.

Il lui voue une passion exemplaire qui force l’admiration. Dès que Marcel Skibba franchit le seuil de sa cuisine, il est au paradis. Pas de doute, il est dans son élément. Aussi exigeant et agité le monde de la haute gastronomie soit-il, le jeune chef le trouve également inspirant et stimulant. C’est là qu’il puise la force nécessaire pour atteindre la perfection absolue. Saison après saison, il sait comment séduire la clientèle exigeante de l’IGNIV à Saint-Moritz. L’établissement de Marcel Skibba se démarque des autres grands restaurants de la région par son approche plutôt singulière: ici, on ne sert pas de dîners classiques à la carte, mais des coupes et des plateaux ornés de surprises culinaires d’exception à partager.

Le concept de l’IGNIV exige une discipline de fer en cuisine et en salle. Pas de quoi effrayer notre jeune chef étoilé. Posé et imperturbable, il est entièrement dédié à son art. Chaque détail compte: «La précision est indispensable en cuisine. Coupes chirurgicales, dimensions précises, compositions harmonieuses: tout doit être parfait», explique Marcel Skibba.

En témoigne la cuisson des macarons, une pâtisserie exquise d’une grande complexité: «Si la préparation et l’exécution exigent une grande précision, la finition permet de laisser libre cours à sa créativité.» Alliant sang-froid et perfection, Marcel Skibba donne une dimension presque méditative à son travail, tellement équilibré et stimulant à la fois. La sérénité de Marcel Skibba en cuisine se reflète dans ses créations: «Les macarons requièrent une préparation extrêmement minutieuse. Cette complexité se retrouve au niveau du goût. Un plat ou une pâtisserie doit inspirer, surprendre, séduire, mais aussi se distinguer du point de vue gustatif et visuel.»

Dans sa vie, Marcel Skibba établit aussi une distinction très claire: la moitié de l’année, il parcourt assidûment l’Asie et d’autres pays passionnants, se consacre à de nouveaux projets et travaille chez son chef, Andreas Caminada, au Schloss Schauenstein. L’autre moitié de l’année, quand la station mondialement célèbre de Saint-Moritz se pare de sa robe blanche et accueille des visiteurs de tous horizons, Marcel Skibba revient dans l’Engadine pour retrouver sa cuisine, son élément. Avec concentration, calme et détermination, il se donne corps et âme pour son art. Sa cuisine fait de lui un être comblé. Elle lui donne la force de se dépasser, de se réinventer et d’assouvir sa passion du détail.

À la série

Plus d’impressions dans la vidéo

Ce site Web utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure utilisation possible de notre site. privacy statement

You are using an outdated browser. Please update your browser to view this website correctly: https://browsehappy.com/