Histoire

Tanja by Night

Votre colonne des heures tardives

Qu’est-ce qui motive la grande cheffe à retourner dans sa propre cuisine tard le soir?

«Ma situation est privilégiée: mon restaurant se situe au rez-de-chaussée, mon appartement privé deux étages plus haut. Et je fais partie de ces cuisinières qui se mettent aux fourneaux aussi chez elles, pour ma fille Emma essentiellement, mais aussi pour moi-même. En effet, dans le restaurant, tout est minutieusement orchestré, alors que chez moi, je peux donner libre cours à mes inspirations plus facilement. C’est ainsi qu’une idée m’assaille tout à coup dans l’escalier et qu’il faut que je l’essaie tout de suite. Il m’arrive souvent de cuire des pains complètement différents de ceux du «Stucki»: j’y ajoute des carottes, du potiron ou des graines marinées. En fait, il faut tout simplement qu’Emma ait du pain frais pour son petit-déjeuner le lendemain. Mais en même temps, c’est mon aromathérapie. Pour le pain aux carottes par exemple (recette sur lifestyle.vzug.ch), j’utilise entre autres de la cardamome, du gingembre, des noix, du miel et des graines de pavot. Un bouquet extraordinaire d’arômes se dégage de cette composition et il m’accompagne le soir au coucher et le matin au réveil, pour toute la journée.»

Ce site Web utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure utilisation possible de notre site. privacy statement

You are using an outdated browser. Please update your browser to view this website correctly: https://browsehappy.com/