Britta Wiegelmann, experte en vins, recommande le riesling Kabinett pour accompagner le plat de poisson d’inspiration asiatique d’Anton Schmaus.

Une scène typique dans un domaine viticole allemand: après avoir clamé haut et fort qu’il ne buvait que du vin sec, un client repart… avec une caisse de Kabinett. Petite explication pour les profanes: le Kabinett classique, surnommé affectueusement Kabi ou Kabinettchen par les vignerons, est élaboré à partir de riesling. Il tire sa douceur du sucre résiduel, en général 25 à 50 grammes par litre. C’est un vin très distingué, gracieux et léger avec une teneur en alcool modérée et une douceur qui ne colle pas au palais, grâce à son acidité vive et cristalline. Pourquoi je vous raconte tout ça? Parce que le riesling Kabinett est un compagnon de table passionnant et polyvalent! En particulier avec les plats d’inspiration asiatique comme le flétan avec calamondin, chou pointu et coriandre d’Anton Schmaus. Il atténue le piquant du piment et des graines de moutarde, s’amuse avec l’acidité du calamondin et se marie parfaitement avec le gingembre et la coriandre. Bref, le Kabi est une valeur sûre!

Ce site Web utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure utilisation possible de notre site. privacy statement

You are using an outdated browser. Please update your browser to view this website correctly: https://browsehappy.com/